22/11/2007

enfin

Mon kiné vient de partir. Etirements, stretching,.... La première personne à qui je parle de vive voix aujourd'hui. Ces derniers temps j'ai la flemme.... Je n'aime pas cette période de l'année. Le temps est mausade, les fêtes approchent,.... Noël, fête de famille. Quelle famille? Ma soeur habite en Grèce, elle ne sera pas là. Avant, on fêtait ça avec mon copain, ses enfants, son ex (oui), sa mère, enfin une grande bande quoi. Maintenant, il y a ma maman et moi. On verra.....

J'ai 'bougé' pas mal ces derniers temps, résultats des courses : une plaie au pied! Chouette, repos forcé... Laisser la plaie à l'air et surtout ne pas porter de chaussures. Comment faire pour sortir? Et bien, non, ne pas sortir, rester chez moi. J'en deviens déjà gaga.  Ce n'est pas une vie pour moi, ne rien faire.... Avant je travaillais, je rentrais, faisais les courses, cuisinais, chipotais,.... Occupé quoi, comme tout le monde... Ca va faire bientôt deux ans et demie que je ne travaille plus... A en devenir dingue. Comment font les gens qui sont au chômage? Je suppose que c'est la nature de chacun d'entre  nous qui est différente : ceux qui veulent travailler et s'occuper et ceux qui ne préfèrent ne rien faire. C'est un choix. Et bien pas pour moi. J'étais forcé! Mes douleurs font que je n'ai pas le ce choix. Il y a des jours où ça va très bien, et où je pourrais travailler. Et d'autres où je me traîne et où mes douleurs occupent tout mon esprit. Rien que de m'imaginer que se sera ainsi pour le reste de mes jours me décourage. Et puis, je me dis qu'un jour, peut-être, on trouveras un truc magique et que hop, plus de douleurs, plus de souffrances. Ce n'est que maintenant que je m'en veux horriblement pour ce bête accident. Or, c'est un accident, rien de plus. Hors de ma volonté, mais oh si stupide et con. Somnambuler et tomber de 5m, vraiment très très con.... Et quelles conséquences....Tout le monde à souffert......ma maman, ma soeur, mes amis, ma famille.  Cependant, pour eux, la vie continue, normalement. Pas pour moi . Je serai confrontée chaque instant de mon existence à cet événement.

Arrête de te lamenter sur ton sort et va faire ce que tu dois faire : ranger, nettoyer, etc... Pour qui ou pour quoi je dois faire ça? Pour moi.

Oui, il y a pire.... mais en ce moment je me dis qu'il y a mieux. Et je ne peux pas me consoler du fait qu'il y ait pire.

A ciao, a +

12:46 Écrit par marie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

tu as raison... il y a pire, mais il y a mieux....Il faut parfois aller mal pour aller mieux de nouveau...Il n'y a pas d'échelle à la souffrance ou la douleur...Tu dis que "tout le monde a souffert"..ta famille, tes amis...Tu as le droit de souffrir aussi.
Courage Marie
Bisous :-)

Écrit par : | 24/11/2007

Les commentaires sont fermés.